Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann en personne a dévoilé le satellite de recherche CHEOPS fin août à Zurich face à de nombreux journalistes. Dès le printemps 2019, ce satellite contribuera à la recherche sur les exoplanètes. Deux plaques sur ses flancs ont attiré tous les regards: elles sont ornées de dessins d’enfants miniaturisés par Guido Bucher, physicien et enseignant à la BFH, qui y a consacré des mois de programmation.

CHEOPS-Mission

Le conseiller fédéral Schneider-Ammann avec quelques-uns des enfants
Le conseiller fédéral Schneider-Ammann avec quelques-uns des enfants dont les dessins s’envoleront avec CHEOPS. Image: Université de Berne / Adrian Moser

Le satellite de recherche «CHEOPS» (CHaracterising ExOPlanets Satellite) a été développé sous la direction conjointe de l’Université de Berne et de l’Agence spatiale européenne ESA. Les instituts de onze pays européens ont participé à sa fabrication. La mission CHEOPS a pour but de soutenir la recherche de planètes susceptibles d’abriter une forme de vie en dehors de notre système solaire et d’améliorer les connaissances que nous avons de ces exoplanètes.

Pleins feux sur les sciences expérimentales

Une des deux plaques de titane, de la taille d’un livre, sur lesquelles sont gravés les dessins d’enfants
Une des deux plaques de titane, de la taille d’un livre, sur lesquelles sont gravés les dessins d’enfants. Image: Université de Berne / Adrian Moser

La Haute école spécialisée bernoise participe elle aussi à la mission CHEOPS – même si sa contribution est de nature quelque peu différente. Physicien et enseignant à la BFH, Guido Bucher a réussi le pari de graver 2748 dessins d’enfants réduits 1000 fois sur deux plaques de titane apposées sur le satellite. Pour ce faire, il a mis au point une méthode innovante qui bénéficie aujourd’hui au projet CHEOPS et pourrait, demain, intéresser l’industrie.

Les nombreux dessins de fusées, d’astronautes et de mondes extraterrestres imaginaires ont été réalisés par des enfants de toute l’Europe. Trois ans auparavant, ils avaient répondu à l’appel de l’équipe CHEOPS. Ce projet vise à promouvoir la relève et à éveiller l’intérêt des jeunes pour des métiers fascinants dans les sciences expérimentales, la technique, l’informatique et les mathématiques.

Mission accomplie?

Un des dessins qui voyageront dans l’espace
Un des dessins qui voyageront dans l’espace: Rencontre avec un extraterrestre: «Devenons amis». © CSH, Université de Berne

L’avenir nous dira si cette aventure aura donné aux enfants le goût de l’astronautique et l’envie de se former dans cet univers ou dans d’autres domaines apparentés. Nous attendons aussi avec curiosité de voir ce que révéleront les mesures réalisées par le satellite CHEOPS.

Plus d’informations

Vous pourrez découvrir ici tous les dessins
Pour en savoir plus sur le projet CHEOPS

J’aime cet article

0